Changements prévus en 2015


·  Le panier légume reste au même prix (12,95 le petit et 21,60 le grand) mais la saison est prolongée d'un mois et démarrera donc en février. Les chicons viennent rejoindre la gamme des légumes produits.

·  Les pommes de terre et les oignons

De manière générale, les supplément seront en « self service » afin de limiter la charge de travail liée à l’emballage, de réduire éventuellement celui-ci et d’améliorer la qualité (choix de ce qu’on prend et suppression du problème de mûrissement des fruits dans les sachets). Cela permettra aussi plus de souplesse du point de vue des quantités minimum des produits secs. Ils seront dorénavant proposé au kilo (oignon et pommes de terre) et à la pièce (ail).

Le second changement important est lié à la fréquence de distribution. Dorénavant, les pommes de terre et les oignons s’alterneront une semaine sur deux. L’ail restera une fois / mois : la première semaine du mois.

Cette alternance à plusieurs avantages :
               plus de place à l’arrière de la remorque
               moins de problèmes de conservation
               possibilité aisée de récupérer ses légumes oubliés
               répartition du poids de vos colis (certains sacs étaient bien chargés en début de mois !)
               Système facile à retenir
               Le pesage sera plus facile car moins encombré
               Possibilité de plus de diversité variétale sur le mois pour les pommes de terre

Les oignons seront vendus à 1,8/kg (baisse de prix par rapport au prix de 2014)

Les pommes de terre seront vendues à 1,3/kg (prix moyen, les primeurs étant plus chères que celles de conservation).

La tête d'ail sera vendue 1,5 euro et sera distribuée mensuellement (avec de l'ail frais au printemps).

Les pommes de terres et les oignons viendront en grande partie des Jardins de Dounia, mais ne seront pas encore distribué avec le système AMAP (partage de l’abondance et de la pénurie) car Nico n’estime pas encore avoir l’expérience suffisante que pour appliquer ce principe.

·   Les fruits 

Conclusion de l'année 2014 : même si nous avons pu, de manière générale, vous fournir des fruits de qualité, nous avons rencontré quelques difficultés en terme d’approvisionnement (framboises, coing et kiwai) ainsi qu'en terme de qualité (pêches, prunes). Cependant, la récolte de melon a été abondante et vous avez reçu le double de ce qui a été prévu. De même que la quantité de raisin qui a été doublée suite à une erreur de commande de notre part.

De plus, suite une autre  erreur de calcul (ah les tableur Excel...) de notre part, nous vous avons fait payer un panier à 4,9 alors qu'il avait une valeur de 5,36 !

Il est important aussi de rappeler que le supplément fruit est censé représenter ce que nous serons capables de produire d'ici quelques années (pour le moment, une partie des fruits ne vient pas de chez nous). Ce supplément nous permet de financer la plantation des fruitiers et leur entretient. De plus, il est important d’être conscient qu'un panier de fruits du producteur (et donc de saison) ne peut pas offrir une gamme aussi complète qu'un panier de légumes. C'est la raison pour laquelle il n'y a que des pommes et des poires durant l'hiver.

Une légère réorganisation de l'option a été réalisée dans le but d'améliorer la qualité et d'assurer la capacité à fournir ce qui a été prévu. Ce qui se traduit par :
· La suppression des pêches, coings, kiwai.
· La réduction de framboises, prunes, rhubarbe et raisin de fin de saisons.
· L'augmentation de la quantité de fraises (on va tendre plus vers les 3 raviers par semaine). Le prolongement de la saison des fraises ne sera pas encore pour cette année.
· Les melons ont été prévus chaque semaine durant la période de production (au lieu d'une sur deux pour 2014).

Nous avons « lissé » le panier afin de rester dans une moyenne de 1-2 fruits par semaine.
Afin que les groupes de fin de semaine ne soient plus systématiquement ceux qui ont les fruits les moins frais, la distribution démarrera parfois en fin de semaine. Surtout pour les prunes, raisins, cerises et autres fruits fragiles.

Le supplément « fruits » sera proposé au prix moyen de 5,38 par semaine.